Anneau des polynômes

Plan du chapitre "Polynômes et fractions rationnelles"

Suites à support fini de {\mathbb{K}}

Dans tout le chapitre, {\mathbb{K}} désigne le corps {\mathbb{R}} ou le corps {\mathbb{C}}.

Définition (suites à support fini dans )
Une suite {(a_n)_{n\ge0}} de {\mathbb{K}} est dite à support fini s’il existe {n_{0}\in\mathbb{N}} tel que : {\forall\, n\ge n_{0},\;a_{n}=0}.
Cela équivaut à dire que l’ensemble {\{n\in\mathbb{N},\;a_{n}\ne 0\}} est fini (éventuellement vide).
On note {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}} l’ensemble des suites de {\mathbb{K}} qui sont à support fini.

Soit la suite {(a_n)_{n\ge0}} définie par {a_{0}=1}, {a_{1}=-3}, {a_{2}=0}, {a_{3}=5}, {a_{4}=-1} et {a_{n}=0} pour tout {n\ge 5}.
Cette suite est à support fini, et on pourrait la noter, sans ambiguïté : {a=(1,-3,0,5,-1,0...)}
Un cas très particulier est celui de la suite identiquement nulle {(0...)}.

Définition (somme de suites à support fini, et produit par un scalaire)
Soit {a=(a_n)_{n\ge0}} et {b=(b_n)_{n\ge0}} deux suites à support fini de {\mathbb{K}}. Soit {\lambda} un élément de {\mathbb{K}}.
On note {a+b} la suite de terme général {a_{n}+b_{n}}, et on note {\lambda a} la suite de terme général {\lambda a_{n}}.
Avec ces notations, les suites {a+b} et {\lambda a} sont encore à support fini.

Structure de groupe commutatif

L’ensemble {(\mathbb{K}^{(\mathbb{N})},+)} a une structure de groupe commutatif.
Plus précisément : l’élément neutre est la suite nulle, et l’opposée de {(a_n)_{n\ge0}} est {(-a_n)_{n\ge0}}.

Combinaisons linéaires

L’opération qui à un scalaire {\lambda} et à une suite {(a_n)_{n\ge0}} associe la suite {\lambda a} est appelée « loi externe ».

Avec cette opération et la loi {+}, on peut définir des combinaisons linéaires dans {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}}.

Par exemple, soient {a=(a_n)_{n\ge0}}, {b=(b_n)_{n\ge0}} et {c=(c_n)_{n\ge0}} sont trois éléments de {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}}, et soient {\alpha,\beta,\gamma} trois scalaires (des éléments de {\mathbb{K}})

Alors {d=\alpha a+\beta b+\gamma c} désigne la suite (à support fini) de terme général {d_n=\alpha a_n+\beta b_n+\gamma c_n}.
On dit que {d} est une combinaison linéaire de {a,b,c}, avec les coefficients {\alpha,\beta,\gamma}.

Base canonique

Pour tout {m\in\mathbb{N}}, soit {e_m=(a_n)_{n\ge0}} l’élément de {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}} défini par {\begin{cases}a_m=1\\a_n=0\text{\ si\ }n\ne m\end{cases}}

Ainsi {e_0=(1,0...)}, {e_1=(0,1,0,...)}, {e_2=(0,0,1,0...)}.

On remarque que {a=(3,0,1,-2,0,0,4,0...)} s’écrit {a=3e_0+e_2-2e_3+4e_6}.

Plus généralement, si {a=(a_0,a_1,\ldots,a_m,0...)}, alors : {a=a_0e_0+a_1e_1+\cdots+a_me_m=\displaystyle\sum_{n=0}^ma_ne_n}On notera aussi {a=\displaystyle\sum_{n\ge0}a_ne_n}ou {a=\displaystyle\sum_{n=0}^{+\infty}a_ne_n}, en se souvenant que cette somme est finie.

L’écriture de {a} comme combinaison linéaire des {e_n} est unique, à l’ordre près. On exprime cette propriété en disant que les suites {e_{n}} forment une base de {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}} (dite « base canonique »).

Définition (un produit sur les suites à support fini)
Soit {a=(a_n)_{n\ge0}} et {b=(b_n)_{n\ge0}} deux suites à support fini de {\mathbb{K}}.
On définit la suite {c=ab} (dite suite produit de {a} et {b}) de la manière suivante :

{\begin{cases}c_{0}=a_{0}b_{0}\\ c_{1}=a_{1}b_{0}\!+\!a_{0}b_{1}\end{cases}\;\begin{cases}c_{2}=a_{2}b_{0}\!+\!a_{1}b_{1}\!+\!a_{0}b_{2}\\c_{3}=a_{3}b_{0}\!+\!a_{2}b_{1}\!+\!a_{1}b_{2}\!+\!a_{0}b_{3}\end{cases}}

et plus généralement, pour tout {n\in\mathbb{N}} : {c_{n}=\displaystyle\sum_{k=0}^{n}a_{n-k}b_{k}=\displaystyle\sum_{k=0}^{n}a_{k}b_{n-k}=\displaystyle\sum_{j+k=n}a_{j}b_{k}}.
Avec ces notations, la suite {c=ab} est encore à support fini.

Remarques

  • La loi produit sur {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}} est commutative, associative, distributive par rapport à l’addition.
    La suite {e_0=(1,0...)} est élément neutre pour ce produit.
  • Pour tous indices {j} et {k}, on remarque que {e_j e_k=e_{j+k}}.
    On en déduit que pour tout {n} de {\mathbb{N}}, on a {e_1^n=e_n} (en posant {e_1^0=e_0}).
Proposition
Muni des deux lois {+} et {\times}, l’ensemble {\mathbb{K}^{(\mathbb{N})}} est un anneau commutatif.
Les éléments de cet anneau sont appelés polynômes à coefficients dans {\mathbb{K}}.

L’anneau des polynômes {\mathbb{K}[X]}

Pour voir la suite de ce contenu, vous devez : Pour poursuivre votre exploration, vous pouvez : Mathprepa.fr est le site des mathématiques et de l'informatique des deux années des classes prépa scientifiques: plus de 2500 exercices et 200 problèmes (soigneusement corrigés), un cours complet (maths et info), plus de 400 sujets de concours, des Quiz (plus de 600 questions), etc. Un contenu sans équivalent, dans une présentation fluide et professionnelle adaptée à tous les écrans, pour une souscription de 15€ (6 mois), 25€ (1 an) ou 35€ (2 ans).

Page suivante : divisibilité dans K[X]